30 juin 2007

kermesse flamande en poitou

Pour fêter mes 10 ans de participation bénévole et joyeuse à la kermesse des écoles de mes enfants j'ai choisi de faire profiter de mon expérience les futurs parents.

Si vous faites partie des 90% de parents à qui ça ne viendrait même pas à l'idée de faire autre chose pendant les fêtes d'école que de consommer en critiquant aigrement ce qui est organisé par d'autres, la suite ne vous sera pas très utile.
Si courageusement vous souhaitez vous inscrire à un stand, ne dites jamais aux instits "vous pouvez me mettre où vous voudrez", mieux vaut choisir son instrument de torture.

le stand de pêche à la ligne
: en apparence cool et permettant le papotage, en réalité non.
les nombreuses symétries du stand de pêche à la ligne interdisent tout espoir de réglementer correctement une file d'attente et même simplement d'imaginer d'en faire une. On meurt étouffé sous une nuée de petits corps qui se collent à vous en criant "monsieur monsieur" (ou "madame" selon les cas), (sans parler de certaines mères harpies qui se déchainent "c'est le tour de mon fils !" et arrachent une canne à pêche des mains de l'enfant précédent qui vient d'attraper son trésor à 20 cents made in china), ou stressé au possible lorsque vous avez le malheur de filer une canne à pêche à un enfant qui n'arriverait pas à attraper un vélo adulte avec son hameçon en moins de deux heures et même si sa vie et celle de toute sa famille en dépendait. Et en plus soit il ne veut pas qu'on l'aide, soit c'est sa mère qui ne veut pas qu'on l'aide. Il a payé. non mais oh. Et des fois un miracle, son hameçon s'accroche sur un sachet qui a eu pitié de lui pendant qu'il tournait la tête, seulement lui c'est un garçon et il a attrapé un sachet rose pour les filles. Ou l'inverse. on recommence à zéro.
Unique avantage : quand tous les petits sachets sont partis on ferme le stand.

le stand jeu-de-quilles : à éviter absolument. ça l'air tellement fastoche à gérer qu'on vous y met tout seul, et vous passez 2 ou 3 heures dans un coin isolé, sans enfant intéressé ou pire avec des enfants qui veulent jouer. Soit c'est un grand et il déglingue toutes les quilles en 3 secondes et repart un peu frustré à moins que vous ne lui remettiez les quilles pour qu'il fasse quatre ou cinq parties, soit il est petit et rate consciencieusement les quilles 20 fois de suite. Dans tous les cas l'Enfant n'a même pas l'idée ni d'aller récupérer les balles qu'il envoie n'importe où, ni de remettre les quilles debout pour le suivant. Vous passez votre temps à remettre les quilles tandis qu'un Enfant non autorisé vous lance la balle dessus, ou à courir après un petit de 2 ans laissé sans surveillance par sa mère pour papoter avec d'autres mères, qui vole une balle pour l'emporter on ne sait où. La plus mauvaise idée pour le jeu de quilles consiste à prendre une balle de type foot pour le lancer et proposer de la lancer soit au pied soit à la main. L'Enfant de sexe mâle choisit toujours le pied et shoote le plus fort possible dans une direction totalement aléatoire. Et il rit betement quand vous devez courir sur 40 metres pour aller la chercher dans la cour de l'école voisine.

le stand chamboultout : c'est la variante du jeu de quilles avec des boites de conserves empilées et des balles de tennis. C'est nettement plus horrible. Déjà parce que c'est plus bruyant, que les balles partent encore plus dans la nature, et que rempiler les boites est plus long que remettre debout des quilles. (encore que si on installe le jeu de quilles dans l'herbe on devient vite fou à essayer de les faire tenir debout)

le stand de course en sac : je ne l'ai pas testé personnellement, je devrais peut-être. A priori le nombre de bêtises parait limité mais il faut se méfier de l'imagination enfantine de l'Enfant en troupeau. Je suppose qu'il faut consoler ceux qui ne supportent pas de perdre et séparer ceux qui veulent régler dans le sang un différend au sujet de qui a passé la ligne d'arrivée le premier. Voire soutenir tout du long l'Enfant incapable d'avancer en sautant.

le stand maquillage : celui qui m'apparait le plus enviable. Passer toute la kermesse assis au calme, à s'occuper d'un seul Enfant à la fois, Enfant obligé (quoique) de ne pas bouger pendant que vous lui tartinez la figure d'un maquillage à bas prix qui va lui donner des boutons, et contraint de vous écouter lui raconter vos dernieres vacances à Marrakech. Mais dans les kermesses d'école c'est comme dans la vie réelle : les jobs les plus faciles nécessitent des compétences, et je ne peux même pas rêver y accéder un jour, ou sinon je devrais affronter des mères toutes griffes dehors folles furieuses qu'on ait fait ressembler leurs enfants à une version trash du monstre de Frankeinstein.

le stand buvette-sandwich : d'accord c'est facile mais c'est pas rigolo, et vous avez souvent affaire aux parents, et un fait bien établi dans l'univers c'est que les parents sont toujours pires que leurs enfants. De plus, même si vous installez des petites pancartes, le parent adulte est trop fatigué pour les lire et vous demande quels sandwichs vous avez, à quel prix sont les gateaux, pourquoi les canettes de coca que veulent leurs mômes sont à 1€ alors que les petites briquettes de jus de fruits dont ils ne veulent pas sont à seulement 50 centimes, et quels ingrédients ont été utilisés dans chaque gateau (et vous n'en savez rien, ils ont été apporté par des parents, sont tous différents et certains restent inidentifiables, même une fois mangés), si vraiment dans le sandwich de dinde il n'y pas trace de cochon qu'on y aurait mis par pure perversité, comme si c'était déjà pas assez chiant de les tartiner pendant les 2 heures qui ont précédé la fête.
Avec l'Enfant c'est plus simple, il ne sait pas lire, même en CM2, grâce aux efforts des ministres de l'educ nat, et il ne sait pas non plus compter pour payer.

le stand barbecue : c'est tout ou rien. En général les fêtes d'école ayant lieu à la fin juin, c'est un plan sauna déshydratant. Mais grâce aux excès de l'industrie américaine et de l'obstination de GW à polluer la planète pour obtenir sa réelection de dans 2 ans, le temps est tout cinglé et le stand barbecue peut être le seul à vous éviter des engelures. Et puis vous pouvez consommer gratuitement les merguez que vous avez fait tomber par terre ou dans le feu.

le stand tricycle : testé il y a deux ans, pas l'intention de recommencer. L'Enfant respecte encore moins de rester sur le parcours qu'un pilote de formule 1 sur un grand prix, et passe son temps à démolir les bords fragiles de la piste (nous ne disposons pas de bottes de paille). de plus contrairement au pilote de formule 1, il refuse de descendre de son bolide une fois passée la ligne d'arrivée.

Cette année j'avais décidé de monter un stand moi-même pour en avoir un selon mon coeur.

le stand parcours motricité : l'idée c'était de piquer le matériel de la salle de jeux de la maternelle et d'installer dans l'herbe de la cour d'école un petit parcours où les enfants devraient successivement sauter, ramper, faire une galipette, marcher sur une simili-poutre, parcourir 2 mètres sur des mini échasses. et repartir contents.
Plus complexe à installer mais à priori plus simple à gérer ensuite. Je me voyais déjà assis dans l'herbe à cocher négligemment les cartes des enfants volontaires tout en devisant avec la maman copine que j'avais choisie pour tenir le stand avec moi. Erreur fatale.
d'abord l'Enfant est incapable de deviner le départ du parcours, malgré notre présence et parfois malgré la file d'attente qui s'y est installée. Pour leur défense, la file d'attente ne ressemble pas souvent à une file d'attente mais à un troupeau de buffles désireux de boire plus ou moins au même endroit d'une rivière. Ensuite l'Enfant ne comprend pas tout seul ce qu'il doit faire, même quand d'autres passent avant lui, vu qu'il ne regarde jamais ceux qui passent pendant qu'il attend, trop occupé qu'il est à pousser les autres. Quand il y a des cerceaux disposés par terre il ne comprend pas tout seul qu'il doit sauter de l'un à l'autre. Quand il y a des poutres il ne comprend pas non plus qu'il doit marcher en équilibre dessus. Pour ce qui est des mini-échasses (des sortes de pots de yaourt renversés avec des cordes pour les tenir en avançant) rarissimes sont ceux qui n'ont pas besoin d'aide.
J'admets que l'Enfant ne comprenne pas en voyant un tapis de gym qu'il y faille faire une galipette mais l'Enfant a parfois un problème de vocabulaire, il ne comprend pas le mot "galipette" ni aucun des synonymes imaginables "roulade", "culbute", "roulé-boulé", et il faut lui faire une démonstration au grand amusement des mamans présentes.
Et il y a comme sur tous les autres stands l'Enfant de 1 ou 2 ans abandonné par sa mère (le père est resté chez lui devant la télé) qui joue là où il a envie, déplace les cerceaux, fait tomber les plots, etc.

ps1 : pour les inaccessibles au second degré, je précise que si c'était aussi affreux je ne le ferais pas chaque année depuis si longtemps, et si par moments j'envie les parents qui ne lèveraient même pas le petit doigt pour ramasser un papier par terre, la plupart du temps je les plains. Ils sont cons et ils ne le savent même pas.

ps2 : il serait suicidaire pour lui d'emmener son appareil photo à une kermesse d'école lorsqu'on tient un stand, je n'ai donc pas la moindre photo, mais ça ressemblait à ça en plus moderne :


30 commentaires:

Erika a dit…

Avant d'agrandir l'image, je croyais qu'il s'agissait d'un tableau représentant le massacre de la Saint-Barthélémy. (ptèt qu'au niveau de l'époque c'était pas si loin ?) :-D

FD a dit…

J'ai adoré ta description parceque c'est tout à fait ça ! Participé une seule et unique fois... maintenant je préfère faire tous les gateaux possibles (les versions "sans gluten" ont toujours un franc succès, faut savoir se positionner dan les niches !), quitte à m'y coller jusqu'à minuit et à y perdre des moules à tartes jamais récupérés. J'admire ta persévérance. L'année prochaine tu fais quoi ? les coulisses du spectacle de fin d'année ? je te conseille !

hoplàlavoilà a dit…

arf irf arf, your best post ever !

et bravo pour toutes ces kermesses. et pour le ps1.

DoubleMum a dit…

Moi j'ai tenu l'an dernier le stand "reconnaissance d'objets ou de formes" dans des bacs de semoule de couscous.

Jusqu'à ce que l'orage arrive...


.... et que je me transforme en taboulé géant.

Depuis, je fais "buvette" au Sou des Ecoles. C'est stressant parce qu'on n'arrête pas, mais au moins, on se plonge toutes les minutes les bras dans l'eau fraiche pour aller chercher les boissons...

Alexandra a dit…

Souvenir ému de ma pêche aux canards de cette année (et moi j'ai vite fini par te me les mettre en file d'attente, non mais des fois, c'est qui la prof ici ? :-D ), et souvenir abominaffreux de l'année où je me suis fait avoir en tenant le chamboule-tout (PLUS JAMAIS ÇA !!!!!!!!!) ;-)
Remarque l'année d'après j'avais choisi la buvette, pensant que ça serait moins fatigant, oups, cette année-là l'école avait eu la drôle d'idée de la faire gratuite, et en plus il n'y avait pas d'animations…
J'e tremble encore… :-D

tirui a dit…

erika, t'es trop forte : le tableau "jeux d'enfants" de Brueghel précède d'une douzaine d'années le massacre de la st barthélémy. A l'heure d'aujourd'hui on ignore si c'est brueghel qui fit preuve de prescience ou les catholiques qui s'inspirèrent du tableau.

fd, j'espère bien, que c'est tout à fait ça, j'ai acquis cette connaissance au prix de ma sueur.;-)
Je ne risque pas de faire les coulisses du spectacle de fin d'année car il n'y a pas de spectacle de fin d'année chez nous.

hoplavoila, merci. je t'invite l'année prochaine, ça te plaira encore plus en vrai. :-))

doublemum, même sans orage je ne suis pas certain que ton stand reconnaissance de formes dans des bacs de semoule soit de tout repos. A moins que dans l'est les enfants soient moins euh plus, enfin différents.

alexandra, toi aussi tu as constaté qu'on ne peut pas imaginer ce qu'est un stand avant de l'avoir testé, et qu'après de toute façon c'est trop tard on est parti pour 2 ou 3 heures.

griffoninne_la_couche_tard a dit…

Tu m'as bien fait rire , surtout sur le stand maquillage !!! En tous cas , bravo pour la belle expérience acquise . ;-))

Elsa a dit…

Hihihi ! J'ai trouvé ton article vraiment excellent. Jai des souvenirs de kermesse qd j'étais petite, je me souviens m'y etre bien amusée. Je n'avais pas vu ça du couté parents :)

Nevrosia a dit…

Ah ah ah ! Excellent ! Très en forme mister Tirui...l'approche des vacances ?
Je confirme ! En bonne inconsciente j'avais choisi le stand "bowling" et j'ai passé des heures à ramasser quasi-seule les quilles de tous les enfants (chez nous ils passent à tous les stands et reçoivent un cadeau lorsqu'ils sont passés partout. En plus des cadeaux de la pêche à la ligne).
J'aurais mieux fait de choisir le jeu de quilles qui se trouvait sur une table en bois, j'aurais eu moins mal au dos à force de me baisser.(le sol est plus bas pour moi)
JKG était au "Chamboultout" et faisait preuve d'une patience admirable.
Quant au stand maquillage c'est l'endroit où il y avait le plus de queue, un maquillage digne de ce nom demandant un certain temps et le savoir-faire spontané d'une maman et de la directrice en ayant fait un stand à succès !
L'année prochaine misez sur la fiche à cocher à chaque stand, ainsi vous n'aurez pas à supporter 14 passages du grand costaud qui dégomme tout (2 ou 3 à la rigueur, si il est sympa).
Nous envisageons d'agrandir la kermesse à l'élémentaire, des idées de stands moins "bébés" ?

a n g e l a dit…

Je suis d'accord avec hoplavoilà, c'est ton meilleur post (à mon souvenir).
C'est TELLEMENT ça!

1. Tu te doutes bien qu'en tant qu'instit /maman, j'ai toujours choisi maquillage comme stand, c'est en effet ultra peinard si on sait manier les fards :) Et en plus j'adore ça donc bon...
2. Ahahahahaha le parcours de motricité, grand naïf que tu es, tu peux ainsi mesurer le travail que font les instits quand elles font passer 25 gnomes à la file sur un parcours de ce genre en quasi autonomie :-p

Sixtine a dit…

Je n'ai que quelques mots à dire : toi être homme courageux et valeureux.

Bellzouzou a dit…

Une idée de stand relax, sympa et mobile: le panier garni de choses bonnes à faire passer de mains en mains afin que les gens en devinent le poids.
Tu papotes avec tout le monde, tu ne rates rien de ce qui se passe à droite et à gauche, tu vois du pays, tu surveilles discrétos tes nains ou ton mari qui discute avec la voisine.
Tout bénef' quoi!!

fashion victim a dit…

Dans l'école de ma fille, on n'a pas le choix du stand, ça dépend de la classe : donc depuis deux ans, c'est pêche à la ligne! Je vais pétitionner pour avoir accès au stand maquillage! :)))

tirui a dit…

griffoninne, y avait plein de perches anti-école à prendre, je m'attendais presque à ce que tu sautes dessus :-))

elsa, tant qu'on ne l'est pas, c'est difficile de voir les choses côté parent. (et quand on l'est, on a du mal à se rappeler le côté enfant.)

nevrosia, notre kermesse concerne tout le groupe scolaire, maternelle et élémentaire mélangée. Même mon parcours motricité a été fait par des cp et des ce1, et bcp de stands sont comme ça, même si il y a des stands plus pour les grands et d'autres plus pour les petits. Chez nous ce sont les CM2 qui imaginent puis gèrent des stands pour les plus grands, et ils ne manquent pas d'imagination. Fifille s'occupait d'un stand de courses de poissons en papier ou en carton, sur des bancs d'école, propulsés en soufflant dans des pailles. Il y a des stands du type adresse et vitesse, comme le classique transport d'oeufs dans une cuillere portée par la bouche, qu'on peut transformer d'une infinité de maniere en changeant les ustensiles, récupérer des trucs dans une bassine pleine d'eau avec la bouche et sans les mains, etc

angel, oui mais vous vous avez reçu un super enseignement spécifique avec des recettes secretes, à l'iufm (hu hu)

et oui, sixtine, en plus d'être un géant je suis d'un courage extraordinaire :-)

bellzouzou, le panier garni on a fait ça de temps en temps, mais franchement ça ne m'a jamais attiré : le côté commercial insistant qu'il faut avoir pour que ça marche et qu'il y ait un minimum de gens qui acceptent de donner des sous là-dedans, ça me dégoute carrément. Peut-être c'est différent à Chartres où les parents sont tous riches et pas radins :-))

fashion victim, tu me dis où, je signe pour toi ta pétition, c'est une privation inacceptable de tes droits civiques et de ton libre-arbitre !

eddie a dit…

ah, ca m'a rappelé des souvenirs, ça :-)
Dans la petite école, ici, il y a le pestacle de fin d'année, mais à priori pas de kermesse...

bertrand a dit…

pk à la fac on n'a plus de spectacle de fin d'année ou nos enseignants chercheurs adorés seraient également confronté aux joies de ces kermesseS?

J'aimerai bien voir certains de mes profs (un peu prout prout par moment) s'occuper d'une bande d'étudiants insupportables qui veulent tous essayer de dégommer les quilles et si possible de dégommer leur prof... par la même occasion !

une kermesse à la fac de lettres finirait surement en woodstock... les joints (pas bien) tourneraient; les profs picoleraient (pas bien) les étudiants dragueraient (bien...) bref une joyeuse animation (j'en parlerai aux assos de la fac lol...)

Ninie a dit…

J'ai l'impression de me retrouver à la kermesse de Minouchette: la pêche aux canards, le chamboue-tout, les fléchettes, la buvette, et toussa... A une différence près: me suis inscrite pour tenir un stand (parceque-y-a-pas assez-de-volontaires-sivouplait-aidez-nous) et on m'a finalement répondu "y'a pas besoin de vous". Revenez pleurer l'année prochaine....

tirui a dit…

eddie, je ne veux pas être mauvaise langue mais je crois qu'ici il n'y a pas de pestacle de fin d'année car c'est bcp de travail pour les instits et une kermesse parce que c'est surtout les parents qui s'en occupent. O:-)

bertrand, moi je veux bien, hein, les étudiants dragueraient, ok, et les enseignants aussi ? :-))
(dans certaines sections, j'ai connu des fetes de fin d'études où les enseignants étaient invités, j'y suis même allé une fois)

ninie, c'est un coup à dégouter les bonnes volontés, ça, à une époque où les gens se replient sur soi et refusent de s'investir dans le collectif, c'est pas tres malin.

Telle a dit…

D'accord avec les autres, un superbe billet ! J'admire également ton dévouement, moi qui n'ai encore rien fait vu que je me retrouvais à chaque fois seule avec les enfants. Non, je te vois venir, il n'était pas deavnt la télé. Mais bon, le lendemain, je consolais celle qui y avait passé des soirées et à qui on avait fait des reproches inconsidérés.

Autres idées pas trop épuisantes : faire lancer des boules dans une échelle à plat par terre et compter les points ou faire lancer des anneaux sur un crochet.

nevrosia a dit…

Pfiou ! Pt'être que tu réussiras plus jamais à écrire un aussi bon post, pt'être même que dans quelques années tout le monde se souviendra du "post sur la kermesse" comme marquant le début du déclin de ta créativité de blogueur ???
C'te pression ! :-DDD

Lalaith a dit…

Sinon moi j'ai testé le stand maquillage dans l'école de mes petits frères pendant genre 5 ans de suite, mais maintenant je peux pas, le jour de la kermesse j'ai piscine. (ou alors je suis à Lyon, ou à Paris, ou en plein concours, ou... enfin voilà quoi).

Alors en vrai ça donne : "bonjour petit garçon, tu veux être maquillé en quoi ? "
"en princesse."
Maman du petit garçon : En princesse ? tu es sur ? c'est pour les filles les princesses" (et là je veux pas faire genre homophobe ou formatée par lasociété le rose pour les filles et le bleu pour les garçons, mais quand même une princesse, de base c'st une fille).
petit garçon : oui, en princesse, j'aime bien quand il monte sur les murs / il vole avec sa cape / il rugit comme le roi de la jungle.
moi : "ah mais tu veux un spiderman alors ! "
petit garçon : "non, une princesse".

moi"ok!"
(et je lui fais un spiderman) (vous avez déjà essayé de peindre un petit garçon en spiderman ?)

petit garçon : très content.
maman : très contente (surtout quand on lui a assuré que le maquillage était pas allergène, testé sur mes frères que plmus allergiques tu meurs, et qu'il part à l'eau, et pour les pires taches, un peu de démaquillant, tenez voilà une lingette au cas où.)

moi : aux prises avec une horde de petits garçons qui refusent d'aller avec la maman d'a coté parce que elle fait pas des spiderman, et du coup je fais QUE des spiderman (des batman, des tigres, autres) de touuuute la journée. Et pas des papillons, comme la première année où j'avais peint genre 60 papillons sur petites joues dans la journée.

Et le pire, c'est quand y'a plus de place à l'ombre parce que le stand maquillage ile st tout petit, pas besoinde lui réserver une tente ou un bout de préau, on se mettra dans un coin. Mais des coins, y'en a plus à l'ombre. Donc lalette rester touuuute la journée en plein soleil (parce que pour la kermesse de mes frères, il fait BEAU), immobile, et avoir groooooosse marque de coup de soleil une semaine après pour son anniversaire :-)

Mais le stand maquillage, stro dla balle, et je regrette de plus le faire (en plus quand on est dans un stand les organisateur viennent vous voir de temps en temps pour vous donner à manger. Mais c'est peut être parce que ma maman est organisatrice aussi.)

tirui a dit…

telle, jamais je n'aurais imaginé que ton homme à toi trainerait devant la télé à la place d'aller à la fête d'école de ses enfants, je ne doute pas que tu aies choisi le père de tes enfants avec ta sagacité habituelle ;-)

nevrosia, je vais te décevoir mais je ne ressens aucune pression, mes posts préférés ne sont pas les posts préférés de mes lecteurs, et celui-ci ne me plait pas plus que ça. De plus, à la limite je n'écris pas pour vous mais pour moi en premier. :-))

coucou lalaith, merci de raconter ta super expérience rigolotte de maquilleuse, et ça confirme ce que je pensais, c'est un bon plan, du moins tant que ça ne dépasse pas 2 ou 3 heures...

nevrosia a dit…

Genre ! :-D

tirui a dit…

ne sois pas vexée :-D
je sais que tu aimerais bien voir le début de mon déclin de blogueur mais ça ne sera pas pour tout de suite ;-)

Mamounia a dit…

Tu viens de me donner une bouffée de bonheur à retardement : à cause d'un horaire miraculeusement chamboulé, je n'ai pas pu participer à la kermesse à laquelle je devais participer (à quel stand, mystère, j'en tremble rétrospectivement)... À te lire, je remercie à genoux mon ange-gardien!!!

Et l'année prochaine, je choisis maquillage, tant pis si je suis poche, comme on est deux, les enfants iront voir l'autre hé hé...

griffoninne_la_couche_tard a dit…

Tirui > Ben , non, quand c'est trop facile , c'est pas mon style ... ! ;-)

tirui a dit…

griffoninne, je vais tacher de te compliquer la tâche alors :-)

mamounia, d'un autre côté, pour faire progresser la science des stands de kermesse dans la blogosphère ce serait bien que tu expérimentes l'année prochaine un stand mal connu et que tu en blogues tes impressions :-D

valérie a dit…

erreur, la kermesse des écoles est bien pire que la "kermesse flamande en Poitou". J'en ai 14 à mon actif, les meilleures souvenirs sont ceux des kermesse où rien ne se passait comme prévu ! Je vous recommande particulièrement une kermesse dans une école de déficients visuels:-)!

do a dit…

je vois ce qui m'attend l'an prochain... me voilà avertie!
Maintenant que j'ai trouvé une pâte toute prête qui fait des gateaux qu'on m'en réclame la recette, je crois que je botterai en touche..
Bien vu, la version sans gluten. Mais comment fait-on?

tirui a dit…

Valérie, c'est sûr qu'avec nos kermesses très banales on ne peut pas lutter ! j'imagine bien un stand de chamboultout pour déficients visuels :-O

do, certes mais comme toutes les expériences-limites elles donnent des souvenirs pour les 150 ans à venir, alors que la confection de gateau pas trop. ;-)